Escapada.ch




Le web magazine des loisirs et des voyages


Bayna, la bien nommée

A quelques kilomètres au nord de Bansko, l’une des plus grandes stations de sports d’hiver de Bulgarie, Bayna compte pas moins de 72 sources thermales, dont certaines à découvrir dans des endroits insolites.


Bain turc © CCA
Bain turc © CCA
Sur la route qui mène de Bansko à Banya, les infrastructures touristiques de la station de ski cèdent progressivement la place à des immeubles et des maisons dont beaucoup sont inoccupés ou délabrés. Quelques monuments à moitié détruits rappellent la période communiste. L’impression de retourner dans le passé perdure lorsqu’apparaissent les premières habitations de Banya, même si  le lieu connaît depuis quelques années un important essor touristique.

Bains romains et spa contemporain

Cette concentration de sources thermales n’a pas manqué de séduire Thraces, et ensuite Romains, comme en témoignent les vestiges d’anciens bains romains datant du 1er siècle avant J.-C. L’eau, qui jaillit à plus de 35 degrés, est captée dans des bassins de manière plus ou moins improvisée par les habitants du village.

L’offre en infrastructures thermales connait en même temps une forte expansion, la région faisant la promotion de cette eau à laquelle sont attribuées de multiples vertus, dont celles de soulager ou de prévenir les maladies osseuses et articulaires, les pathologies respiratoires et dermatologiques.

Anciens bains bulgares et turcs

A Banya, il subsiste deux monuments dédiés au rituel thermal qui méritent la visite.

Le premier, situé en plein centre du village, a été construit il y a plusieurs siècles comme l’attestent les excavations archéologiques et différentes inscriptions.

Pierre brute, bancs en marbre et eau délicieusement chaude s’écoulant en continu invitent à renouer avec la tradition séculaire d’un lieu où l’on venait pour se laver, faire sa lessive, se détendre voire se soigner, et pour refaire le monde.

A une centaine de mètres de là, une autre installation de bains distribue des eaux tout aussi délicieuses dans une infrastructure faite également de marbre et de pierre.

Ces bains ont été construits par une riche famille turque. A l’époque, la construction d’un bain revêtait une grande importance symbolique et ne constituait pas moins qu’un moyen de se faire pardonner ses pêchés.

Ces lieux sont aujourd’hui toujours accessibles au public mais sur demande à l’office de tourisme de Bayna.

Texte et photos  © Christine Ansermet


Informations:
Centre d'informations touristiques
GSM 0887090991
e-mail: tic.banya@gmail.com
Site internet (en bulgare exclusivement): www.razlog.bg

Pour organiser ses vacances en Bulgarie: www.balkan-holidays.ch


Pirin - Razlog





Partager ce site