Escapada.ch




Le web magazine des loisirs et des voyages


Dommartin, berceau de la fonte d’art

Situé dans la vallée de la Blaise, Metallurgic Park présente l'histoire de la métallurgie : du fonctionnement d'un haut-fourneau aux fonderies actuelles en passant par la production de fontes artistiques. A découvrir l'odyssée du fer et des hommes en Haute Marne, un patrimoine métallurgique local exceptionnel.


Dommartin, berceau de la fonte d’art
C'est à une véritable immersion dans l’univers de la métallurgie ancienne et de la fonte d’art que l'on est conviés. Cette région a longtemps vécu de l'industrie des forges. Celles de Dommartin-le-Franc, au nord du château de Cirey, ont été restaurées par l'association présidée par Mme Elisabeth Robert-Dehault, descendante d’une longue lignée d'industriels métallurgiques. Labellisé Pôle d’exellence rurale, le musée du Haut-fourneau est géré par l'Association pour la sauvegarde du patrimoine métallurgique haut-marnais.

Dommartin, berceau de la fonte d’art
Metallurgic Park, le parc à thème de la Haute-Marne, est installé au cœur de la vallée de la Blaise, à l'emplacement d'un ancien haut-fourneau du XIXème siècle inscrit à l'Inventaire des Monuments Historiques. L'abondance de minerai de fer dans le sol et de bois dans les forêts constituait les ingrédients idéals pour l'implantation de forges et fonderies de fer dans cette vallée.

Nombreux étaient les petits villages le long de la Blaise qui possédaient une fonderie, source de travail pour les habitants. Le château de Cirey possédait deux établissements métallurgiques qui procuraient d'importants revenus. On peut voir au château l’autorisation d’un haut-fourneau à Cirey, signée par Napoléon. L'essentiel de la production des hauts-fourneaux - deux à trois tonnes de fonte par jour - était coulé sous forme de gueuses, longues barres de fer de première fusion, vendues dans les forges et fonderies afin d'être transformées en produits marchands.

En plus des gueuses, les fonderies produisaient des objets en fonte tels que des marmites, des canons, des ancres de bateau, des plaques de cheminée, des statues, des balcons et des milliers d'instruments et outils. L'ossature en acier de la statue « La Liberté qui illumine le monde » du sculpteur colmarien Frédéric-Auguste Bartholdi a été fabriqué dans les hauts-fourneaux de Dommartin-le-Franc.

 

Savoir-faire et tradition

Dommartin, berceau de la fonte d’art
Dans le parc, fabrication du charbon de bois avec cuisson à l’ancienne, celle de la meule de terre, selon savoir-faire et tradition : constitution d’une cheminée centrale, empilage de bûchettes de bois de hêtre sous forme de meule qui sera recouverte d’une couche de terre sur toute la surface - pour éviter les courants d’air - que l’on enflamme et qui brûlera pendant 2 à 3 semaines, selon la qualité du bois. Une partie du bois étant consumée en consommant tout l’oxygène, la chaleur produite transforme le reste du bois en charbon.
 
Une halte à la Ferme-auberge des Gourmandises à Daillancourt est la bienvenue. Longues tablées, accueil chaleureux, repas concocté avec des produits du terroir : succulent coq au vin, pommes de terre en gratin, magnifique roue de brie entière, choux à la crème faits maison, sans oublier le Rubis de groseilles et le Ratafia...


Metallurgic Park
13 rue du Maréchal Leclerc
52110 Dommartin-le-Franc
Internet Mettalurgic Park

Ferme des Gourmandises
5, rue de Bouzancourt
52110 Daillancourt
Internet  Ferme des Gourmandises

A voir aussi en relation avec la vie des ouvriers des hauts fournaux:
le documentaire d'Emmanuel Graff "Sous le gueulard la vie"

Texte et photos: © Francoyse Krier

Haute-Marne





Partager ce site