Escapada.ch




Le web magazine des loisirs et des voyages


Espace Rudolf Noureev au CNCS de Moulins dans l'Allier

Le 19 octobre 2013, le Centre national du costume de scène ouvrira un espace permanent dédié à la Collection Noureev. Un lieu de mémoire retraçant la carrière exceptionnelle de cette inoubliable étoile de la danse.


Espace Rudolf Noureev au CNCS de Moulins  dans l'Allier
La vie et la carrière de Rudolf Noureev, né le 17 mars 1938 en Russie, furent théâtrales et trépidantes. Celui qui fut – avec Nijinski – le plus grand danseur du XXème siècle, eut une carrière fulgurante et fut une star internationale. Il fit évoluer les codes du ballet classique et lui redonna tout son éclat. Vingt ans après sa mort – le 6 janvier 1993 à l’âge de 54 ans – Rudolf Noureev demeure une icône de la danse, un personnage légendaire au caractère fantasque et à la volonté indestructible...

Insatiable collectionneur

Espace Rudolf Noureev au CNCS de Moulins  dans l'Allier
Noureev danse sur les plus grandes scènes et parvient rapidement à obtenir des cachets faramineux pour chacune de ses apparitions. En quelques années, Noureev devient richissime.
Familier des ventes aux enchères, antiquaires ou souks de tous les pays, il amasse tableaux, sculptures, gravures, estampes, meubles, textiles exotiques et instruments de musique par centaines pour décorer certaines des propriétés qu’il achète au gré de ses voyages et se constitue, petit à petit, un formidable patrimoine.

Enfant pauvre, Noureev collectionne les cartes postales de tableaux qu’il trouve au musée d’Oufa. Star adulée, il achète tout ce qu’il ne pouvait s’offrir jusque-là. Chaque voyage est l’occasion de nouvelles trouvailles qu’il déniche en Europe, aux États-Unis, au Japon, en Turquie... Il recouvre ses murs d’une centaine d’œuvres  picturales : portraits et nus masculins, allégories bibliques ou antiques, gravures, points de vue de villes italiennes et estampes japonaises... Noureev raffole de kilims qui viennent tapisser sols, meubles ou lits de ses propriétés, de kimonos luxueux et étoffes de soie japonaises, de robes en soie chinoises, de châles en cachemire indien et tissus en tout genre.

Parcours d’un collectionneur

Espace Rudolf Noureev au CNCS de Moulins  dans l'Allier
Après la mort du danseur, la Fondation qu’il avait créée et à laquelle il lègue toute sa fortune, fait don d’une partie des archives au Centre national de la Danse à Paris au début des années 2000.

Huit ans plus tard, la Fondation décide de répartir la collection entre trois institutions : au musée d’Oufa en Russie, ville d’enfance de Noureev, elle donne une partie des costumes de scène, affiches, programmes, photos et objets commémoratifs ; au département de la musique de la Bibliothèque nationale de France, elle lègue les documents personnels et professionnels liés à l’activité parisienne de Noureev ; enfin, au CNCS, elle laisse la majeure partie de la collection avec la mission d’ouvrir un espace commémorant l'héritage laissé par Rudolf Noureev, danseur, chorégraphe, maître de ballet et directeur de compagnie.

En présentant la Collection Noureev, le CNCS invite le public à découvrir l’intimité et la carrière de ce grand danseur russe au travers de tableaux, estampes, mobiliers, instruments de musique, sculptures, vêtements de ville, costumes de scène...

Appartement quai Voltaire

Espace Rudolf Noureev au CNCS de Moulins  dans l'Allier
La mise en scène conçue par Ezio Frigerio permet de pénétrer dans l’univers de Noureev grâce à la reconstitution d’une partie du séjour de l’appartement au 23 quai Voltaire, à Paris, que le danseur achète en 1979 : tableaux, mobilier dont une banquette et un guéridon en bois de Carélie, un canapé, son porte-manteau et de nombreux objets...
 
Une dernière salle abrite la maquette du tombeau de Noureev imaginé par son ami Ezio Frigerio. Composé de milliers de mosaïques, il représente un kilim, ultime hommage à l’Orient dont Noureev était originaire, placé au-dessus des malles de l’errance, évocation de sa vie de nomade et de son sentiment d’apatride. Cette vie faite de voyages est également matérialisée grâce à la présentation de ses passeports autrichiens, de son sac de voyage et de nombreux objets que Noureev dénichait lors de ces promenades à travers le monde.
 
 
CNCS
Quartier Villars
Route de Montilly, 03000 Moulins
Internet: CNCS 
 
Texte : FK / Presse

Légendes et crédits photo:
- Rudolf Noureev (Jean de Brienne) et Noëlla Pontois (Raymonda), Raymonda, Palais Garnier,
  1983 © André Chino
- Costume de théâtre, Chine, début du 20ème siècle © Photo / CNCS Pascal François
- Pourpoint pour le rôle de Solor, La Bayadère, Acte des Ombres, 1974. Costume Martine Kramer
  © Photo / CNCS Pascal François 
- Deuxième passeport autrichien de Rudolf Noureev. 1989 © Photo / CNCS Pascal François 

 

Allier





Partager ce site