Escapada.ch




Le web magazine des loisirs et des voyages


Evian: la Sapinière, écrin d’œuvres exceptionnelles

Commanditaire, donateur et mécène, Joseph Vitta (1860-1942) a marqué son époque en mettant sa fortune et son énergie au service de l'art. Tout aussi discrète, la villa La Sapinière à Evian recèle de véritables chefs-d’œuvre.


Evian: la Sapinière, écrin d’œuvres exceptionnelles
En 1892, époque où Evian devint un lieu de villégiature très prisé, le Baron Jonas Vitta, riche banquier et soyeux lyonnais, fit construire une résidence au bord du lac Léman, confiant cette mission à Jean-Camille Formigé, à qui l'on doit entre autres, les serres de la Ville de Paris. L'architecte soumet des plans inspirés de la Renaissance italienne, avec des terrasses et de grandes baies vitrées s'ouvrant sur le lac, un clocheton emprunté à la Villa Médicis. Le blanc du rez-de-chaussée et du deuxième étage contraste avec le rose des briques du premier étage. Des bas reliefs en terre cuite, dus au peintre et sculpteur Alexandre Falguière, garnissent les trumeaux du troisième étage.

Le Baron Jonas ne connaîtra pas l'aboutissement de son projet. La Baronne, sa veuve, et son fils aîné, le Baron Joseph, continueront l'aménagement et la décoration de cette villa dans un système artistique résolument novateur. Si le Baron Joseph Vitta a le souci d'un certain confort, il aura aussi le souci du coût. Il a les moyens mais ne vivait pas dans l'opulence. Si les matériaux et prestations de la villa sont luxueux et raffinés, on n'y trouve pas d'ornements ostentatoires  ou disproportionnés.

Mise en décor harmonieuse

Amateur d'art contemporain, le Baron Joseph était l'ami de nombreux artistes parmi lesquels figurent des sculpteurs: Auguste Rodin, Georges Gardet et Alexandre Charpentier, des peintres et des graveurs: Paul-Albert Besnard, Félix Bracquemond et Jules Chéret qui était peintre, dessinateur, affichiste, sculpteur et graveur.

Des emplacements furent réservés à l'entrée de la villa pour lesquels Rodin réalisa deux frontons en pierre blanche d'Estaillade - les plus grands réalisés par le sculpteur représentant les saisons, et deux jardinières massives représentant des génies enfants.
 

Evian: la Sapinière, écrin d’œuvres exceptionnelles
De son côté, le Baron Vitta participa à l'effort médiatique pour réunir la somme nécessaire à l'exécution en bronze du célève "Penseur".

Le vestibule mène à une vaste cage d'un escalier d'honneur en bois massif, surmontée d'un puits de lumière mettant en évidence un vitrail de style Art nouveau.

Les piliers sculptés sont ornés de deux bronzes de l'artiste Georges Gardet.

Dans la salle de réception, aux boiseries et marqueteries, aux lustres métal ouvragés, Albert Besnard a réalisé des toiles enchâssées dans les boiseries: le Jour, les Fruits, les Fleurs... Une autre toile orne la lunette du manteau de cheminée daté de 1896. 

La salle de billard est réputée pour son décor « néo-versaillais ». Cette magnifique pièce représente un accord parfait entre trois artistes.

Jules Chéret, fit montre de ses talents de décorateur d’intérieur : peintures murales  représentant des rondes de danseuses et de joyeux fêtards, Arlequin et Colombine, Gilles et Pierrot ; panneaux des portes représentant les quatre saisons... Après la réussite de cette salle, la décoration de l’Hôtel de Ville de Paris sera confiée à Jules Chéret.



Evian: la Sapinière, écrin d’œuvres exceptionnelles
Les boiseries sont ornées d’une flore élégante imaginée par Félix Bracquemond : coquelicots, bleuets, lys, rubans...

Banquettes, table et billard furent exécutés par Alexandre Charpentier qui n’oublia aucun détail: poignées et plaques de portes, espagnolettes, porte-queues de billard, nymphe en bronze doré...

De fins végétaux en relief envahissent le pourtour du grand miroir et le plafond conférant à l’ensemble grâce et raffinement. Belles matières pour un décor quelque peu théâtral...
 
Sur le billard, une immense défense d’éléphant atteste des collections scientifiques d’Edouard Foa, chargé de mission en Afrique et époux de Fanny Vitta, sœur du Baron Joseph. L’ancienne salle à manger, au beau lustre en fer forgé, est décorée sous le signe des  oiseaux et des végétaux: marqueterie, habillage du bois de la cheminée.

Passé, présent et avenir...

Joseph Vitta a vécu entre ses résidences de Lyon, Nice, Paris avant de s’établir au Breuil (Allier) où il est décédé en 1942. La villa La Sapinière ne lui a jamais appartenu. Elle fut la propriété de sa mère puis de sa sœur Fanny qui la légua en 1947 à la Fondation Jean Doa du nom de son mari explorateur : L’ADAPT (ligue pour l’adaptation du diminué physique au travail). Cette association nationale, reconnue d’utilité publique, accueille des adultes handicapés et leur permet une formation professionnelle vers un nouveau métier.
 
Si la façade de la villa est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques, l’intérieur dont le mobilier ne l’est pas et les pièces ont été aménagées en bureaux. En attendant l’intérêt de quelques sponsors...
 
 
Villa « La Sapinière »
20, avenue Anna-de-Noailles.
74500 Evian
www.ville-evian.fr
 
Visites de la villa La Sapinière : 
uniquement pendant l'expo Vitta (ou pendant les Journées du Patrimoine)
S'adresser à l'accueil de l'exposition ou au 04 50 83 10 19 (uniquement sur réservation)
Visites commentées les vendredis matins et les mercredis après-midis.
  
Texte et photos : Françoyse Krier
 

Genevois Haut-Savoyard | Annecy & environs | Chamonix | Aix-les-Bains & environs | Chambéry & environs | Evian





Partager ce site