Escapada.ch




Le web magazine des loisirs et des voyages


Hôtel Le Sauvage : charme et sérénité dans le quartier historique de Besançon

L’hôtel « Le Sauvage » est situé dans un ancien monastère des Clarisses, dans un cadre privilégié au pied des contreforts de la Citadelle, avec vue imprenable sur la ville et la vallée du Doubs.


Hôtel Le Sauvage : charme et sérénité dans le quartier historique de Besançon
On ne peut qu’être séduit dès l’entrée par le style raffiné et l’atmosphère de ce bel établissement. L’œil s’arrête sur le lustre à pampilles, la magnifique rampe d’escalier, les lambris et moulures, les miroirs, les statues impressionnantes et la grande peinture héritées du passé et qui racontent les influences qu’a connues cette belle demeure hospitalière, ancien monastère des Clarisses.

Le passé recomposé

Hôtel Le Sauvage : charme et sérénité dans le quartier historique de Besançon
Ce lieu unique a fait place à un Hôtel trois étoiles, au 24 chambres - dont deux suites - jouant le contemporain, où le moderne rhabille l'ancien. Une terrasse exposée au soleil couchant surplombe le grand parc ombragé, en droit bucolique en plein centre ville, havre de paix qui fait oublier le bruit, le bitume, la pollution: roseaux entourant un petit bassin aux nénuphars, verte pelouse, rosiers, et même un mirabellier... Ce cadre idyllique allie la sérénité d'un ancien monastère avec ses voûtes, ses oculus, petites ouvertures rondes au charme d'antan captant la lumière, ses recons intimistes, au confort d'un hôtel raffiné.

Hommage à Vauban

Hôtel Le Sauvage : charme et sérénité dans le quartier historique de Besançon
Au XVIIème siècle, le roi Louis XIV achève la conquête de la Franche-Comté par la prise de Besançon. Il confie à Vauban la construction de la Citadelle et d’une enceinte fortifiée. Pendant la durée des travaux, Vauban séjourne souvent à Besançon et réserve une chambre à l’auberge Du Sauvage, fort réputée à l’époque.

La renaissance « Du Sauvage » rend hommage à la présence de Vauban à Besançon et à l’inscription de son œuvre au patrimoine mondial de l’Unesco. Le site était occupé depuis le Moyen Âge par le couvent des Minimes. Saisi à la Révolution, le parc est vendu en 1792 et une maison de maître y est construite au début du XIXème siècle. Les sœurs Clarisses
s’y installent en 1854 et font construire une chapelle par l’architecte Ducat en 1890.

Deux salles sont mises à disposition pour des séminaires : une salle de réunion de 55 m² climatisée, pouvant accueillir 19 personnes, disposition en "U". Et un grand salon de 80 m² pouvant accueillir 19 personnes, Disposition en "théâtre" ou plusieurs tables rondes. Écran blanc, vidéo projecteur et paperboard. A noter également le parking privé et la connexion Wi-Fi gratuite.
 

Hôtel Le Sauvage
6. Rue du Chapître
25000 Besançon
Internet: Hôtel Le Sauvage  

Texte et photos : Françoyse Krier


Jura | Le Doubs





Partager ce site