Escapada.ch




Le web magazine des loisirs et des voyages


Inauguration de la Gagosian Gallery à Genève

La galerie Gagosian Gallery, s’installe place Longemalle, à Genève, dans des locaux revisités par l’architecte Michel Buri. Cette inauguration est marquée par une exposition consacrée à VILLERS et à PICASSO, sélection d’œuvres exceptionnelle illustrant une décennie de complicité entre les deux artistes, indique un communiqué de presse de la galerie.


Pablo Picasso  Masque 1961 Tôle découpée, pliée et peinte 19 x 21 x 14cm © D.R
Pablo Picasso Masque 1961 Tôle découpée, pliée et peinte 19 x 21 x 14cm © D.R
La transformation de la galerie a été confiée à l’architecte genevois Michel Buri, spécialiste de muséographie, qui collabore notamment avec le Mamco et le Musée Rath à Genève, l’Elysée et la Fondation de l’Hermitage à Lausanne, ainsi que de nombreuses collections privées. Le chantier a été ouvert en février dernier pour s’achever fin août. Tout a été démonté - jusqu’à la dalle du sol - mis à nu et refait, l’escalier déplacé, un parquet posé: l’ancienne bijouterie a cédé la place à un vaste espace blanc, minimaliste, plafond haut, portes élargies, éclairage intense dû uniquement à des sources led. La surface d’exposition est portée à 240 m2 et se déploie désormais sur trois niveaux, avec un rez minimaliste qui s’ajoute aux locaux existants, occupés par la galerie dès 2010.
 

Villers-Picasso: une décennie de complicité

L’exposition VILLERS-PICASSO, qui réunit une sélection d’œuvres exceptionnelle illustrant une décennie de complicité entre les deux artistes, inaugure la nouvelle galerie. Installé dès 1946 dans le village provençal de Vallauris, Picasso est alors au faîte de sa gloire et de son art. Villers est un jeune photographe amateur, en convalescence au sanatorium du même lieu, désargenté autant que passionné. Leur rencontre, en mars 1953, a la magie des coups de foudre. Impressionné par son talent, Picasso s’intéresse au travail du jeune homme, lui fait visiter son atelier, lui offre un meilleur appareil photo. « Il faudra que nous fassions quelque chose tous les deux. Je découperai des petits personnages et tu feras des photos. Avec le soleil tu donneras de l’importance aux ombres, il faudra que tu fasses des milliers de clichés… » André Villers de son côté est fasciné par la peinture, la sculpture. « C’est moi qui t’ai mis au monde », lui dira Picasso.
 

André Villers Découpage de Picasso                                Cannes, Vallauris, 1959 Tirage numérique pigmentaire sur papier fine-art baryté,  contrecollé sur aluminium  100 x 150cm © André Villers
André Villers Découpage de Picasso Cannes, Vallauris, 1959 Tirage numérique pigmentaire sur papier fine-art baryté, contrecollé sur aluminium 100 x 150cm © André Villers
Portraits croisés en miroir, photos pleines de malice, mais aussi découpages en papier ou en tôle, sculptures et grandes huiles sur toile : les 80 œuvres présentées à Genève, inédites pour la plupart, révèlent l’intimité et l’inventivité technique de deux grands créateurs.
 
Cette présentation jette une lumière nouvelle sur la collaboration artistique entre le génie du XXe siècle et le grand photographe-plasticien contemporain : durant près de dix ans, entre 1953 et 1962, André Villers et Pablo Picasso vont explorer le medium photographique cherchant à transcender les frontières sémantiques entre photo et sculpture. Il en résultera des centaines d’images. Les leçons de ce travail de création commun façonneront les œuvres sculptées et peintes de Picasso des années 1960-1970 ; de même, elles fonderont les recherches photographiques plasticiennes ultérieures de Villers.

EXPOSITION : 9 octobre 2015 au 19 décembre 2015
Gagosian Gallery, 19, Place de Longemalle, 1204 Genève
du mardi au samedi de 10:00 à 18:00

 

 
 

Pourquoi Escapada ? | Suisse | France | Europe | Idées | Actu | Adresses | WK & VAC | Annonces





Partager ce site