Escapada.ch




Le web magazine des loisirs et des voyages


L’univers de Tati : Jour de fête à Sainte-Sévère-sur-Indre

Tout le monde se souvient de François le Facteur, inoubliable héros de « Jour de Fête » : sa silhouette dégingandée, son accent et ses prouesses pour devenir un facteur « à l’américaine »... Le village où a été tourné le premier long métrage de Jacques Tati, en 1947, est situé à Sainte-Sévère, dans l’Indre.


L’univers de Tati : Jour de fête à Sainte-Sévère-sur-Indre
Des forains s'installent dans un village tranquille du centre de la France – appelé Follainville. Parmi les attractions se trouve un cinéma ambulant où le facteur découvre un film documentaire sur ses collègues américains. Il décide alors de se lancer dans une tournée à « l'américaine ». Le cœur du village bat toujours au rythme du film : une « maison jour de fête » a été ouverte il y a cinq  ans, un festival du court métrage est organisé chaque année et partout sont entretenues les « valeurs » de Sainte-Sévère …

Cinéma poétique et drôle

Jacques Tati connaissait bien la commune, car réfugié à 6 kilomètres de là, pendant la 2ème guerre mondiale, il y avait passé plusieurs mois. La rencontre entre Jacques Tati avec les habitants de Sainte-Sévère-sur-Indre dans l'immédiat après-guerre a profondément marqué ce village. Le tournage a mobilisé des dizaines d’habitants, pendant quatre mois. Le budget est réduit, et l’ensemble des villageois sera mis à contribution.

Quelques figurants vivent encore dans le souvenir des jours de tournage. Ils étaient gamins à l’époque et racontent avec bonheur leur rencontre avec le réalisateur qui les payait en bonbons. Quelques scènes on été tournées dans les environs de Ste-Sévère. Ainsi, aperçoit-on le facteur glisser une lettre dans la boîte aux lettres du village de Nohant. Un circuit dans la roue du facteur François permet de retrouver les lieux du tournage.

L’univers de Tati : Jour de fête à Sainte-Sévère-sur-Indre
Sur la place du village, seul subsiste le mat pavoisé, à côté du marché couvert datant du XIIIème siècle. Dans la maison de Jour de Fête, où défilent 8'000 visiteurs par an, l’univers du film a été reconstitué, du café Bondu au bureau de poste du facteur François : décors, objets usuels, ambiance rétro des années 50... Dépaysement garanti !

La visite se fait sous forme d'un parcours-spectacle en Scénovision : décors animés, effets spéciaux, secrets de tournage, effets spéciaux... 

Jour de fête aurait dû être un des premiers films français de l'après-guerre en couleurs. Mais le procédé Thomson-color, encore expérimental, s’avère inutilisable.

Sorti à Paris en 1949, le film rencontra un vif succès, mais Tati regretta toujours de n’avoir pu présenter son œuvre en couleurs. En 1988, Sophie Tatischeff, monteuse et fille de Jacques Tati, et François Ede, chef opérateur, entament un minutieux travail de restauration et de montage à partir du matériel original conservé. Le système optique qui permet d'obtenir la restitution des couleurs est reconstitué, et plus de quarante ans après le tournage, de retrouver les couleurs d'origine.

La restauration de cette version inédite fut présentée le 11 janvier 1995, en ouverture de la célébration du centenaire du cinéma.

Georges Sand situe l’action de son roman Mauprat, publié en 1837, à Sainte Sévère.
 
 
www.maisondejourdefete.com
 
 
Texte et photos : Françoyse Krier


 

Ardèche | Loire | Drôme | Franche-Comté | Côte d'Azur | Bourgogne | Auvergne | Midi-Pyrénées | Alsace | Lorraine | Savoie Mont-Blanc | Champagne-Ardenne | Berry | Paris | Ain | Rhône | Isère





Partager ce site