Escapada.ch




Le web magazine des loisirs et des voyages


Le patrimoine inestimable de Baume-les-Messieurs

Village entouré de falaises hautes d'une centaine de mètres, Baume-les-Messieurs, site clunisien, est classé parmi les « Plus beaux villages de France ».


Baume © MJ Lambert
Baume © MJ Lambert
Petite cité comtoise de caractère, Baume-les-Messieurs est un joyau riche de 200 habitants. Son écrin : sa « reculée », un panorama exceptionnel.

Un cadre unique au monde

Le patrimoine inestimable de Baume-les-Messieurs
Les reculées font partie des paysages les plus typiques du massif jurassien et la reculée de Baume-les-Messieurs en est le plus bel exemple.

D’une profondeur moyenne d'environ 200 m, la configuration de la reculée – présence d'une couverture calcaire du Jurassique avec un soubassement marneux –  est due au creusement lent et progressif des roches situées au-dessus des rivières et non à un effondrement brutal. Les éboulis forment un tablier au pied des falaises.

Maisons de pierre claire, coiffées de toits de lauzes et de tuiles brunes entourent l’église abbatiale Saint-Pierre au clocher maçonné en pierre de tuf, environnement boisé…

Plaisir de déambuler dans les ruelles étroites bordées de jardinets, d’ateliers d’artistes et artisans, agrémentées de petites fontaines…


 

Magnifique exemple de l’art roman jurassien

L’abbaye bénédictine portera de 1157 à 1186 le titre d'« abbaye impériale », suite à la décision de l'empereur Frédéric Barberousse.

Au XIIème siècle, forte d’une centaine de dépendances et de nombreuses terres, c’est l’une des plus puissantes abbayes du diocèse de Besançon. Elle accueille une quarantaine de moines, lesquels  devaient obligatoirement présenter seize quartiers de noblesse.

© MJ Lambert
© MJ Lambert
En 1759, l'abbaye est sécularisée, les moines prennent le titre de chanoines et Baume-les-Moines devient Baume-les-Messieurs. A la veille de la Révolution, il ne reste que dix chanoines.

La cour du cloître, aujourd'hui disparu, est ornée d'une fontaine. Une autre cour est entourée des appartements des nobles chanoines. L'ensemble a été vendu comme Bien National à la Révolution, aux habitants du village, et classé Monument Historique en 1849. Le Conseil Général du Jura est aujourd'hui propriétaire d'une partie des bâtiments.

L'abbatiale Saint-Pierre et son retable

Classée aux Monuments historiques depuis 1849, l'église est composée d'une nef de 71 mètres de long et de dix travées, et comprend de nombreuses statues, dalles funéraires et tombeaux des XII et XIVèmes siècles. Le portail sculpté date du XVème siècle, la chaire en chêne a été mise en place au XVIIIème siècle.
 

© MJ Lambert
© MJ Lambert
Trônant dans le chœur, le retable flamand du XVIème siècle, en bois de chêne et doré à la feuille d’or, fut offert par la ville de Gand à l'abbé Guillaume de Poupet. D'une envergure de 4 m de haut sur 5,4 m de large, il est l’un des plus grands retables polychromes d’Europe. Composé de trois parties, ses peintures et sculptures en relief et en ronde-bosse représentent la vie du Christ de sa naissance à la crucifixion.

Josette Coras, l'artiste de Baume

Peintre, graveur, pédagogue, artiste inclassable et prolifique, Josette Coras (1926-2008) a insufflé vie et rayonnement à l'Abbaye de Baume-les-Messieurs pendant un demi-siècle.


Au début des années 50, elle acquiert une maison dans l’ancien Dortoir des Moines, réalise de nombreux tableaux en papiers découpés puis déchirés, et organise chez elle des expositions de peinture et de céramique.

Figure du paysage artistique franc-comtois, elle peint des aquarelles et grave sur des plaques de cuivre la vallée de Baume, ses roches, ses eaux, ses villages vignerons, ses arbres...  Elle sculpte aussi le papier et crée des personnages grandeur nature en polystyrène extrudé que l'on retrouve dans les musées de Lons-le-Saunier, de Montbéliard ou au Musée de l'Homme de Paris.

Pendant une vingtaine d'année, elle animera des ateliers d'arts plastiques de la Maison des Jeunes et de la Culture de Lons-le-Saunier et accueillera à Baume des stages de gravure, des soirées poésie.

Ses dessins, gravures et sculptures appartiennent désormais au patrimoine comtois.
 
Texte et photos sans signature : Françoyse Krier
 
Plus d'informations : www.jura-tourism.com
 
Photo: Gravures Josette Coras
Femme cascade, inspirées des cascades de Baume-les-Messieurs, Copyright Alain Tournier
 

Jura | Le Doubs





Partager ce site