Escapada.ch




Le web magazine des loisirs et des voyages


Les marionnettes et le théâtre improvisé de Nohant


Les marionnettes et le théâtre improvisé de Nohant
Dès 1847, les marionnettes et le petit bijou qu'est le théâtre du château devinrent une passion pour George Sand et surtout pour son fils Maurice. Dessinateur, peintre, caricaturiste, décorateur, naturaliste, ce dernier exécutera aussi les figures du théâtre de marionnettes. Etonnante collection à voir à Nohant ainsi que le bel atelier de cet artiste multiple. 

L'atelier mansardé de Maurice

Un escalier étroit mène au grenier. On passe devant un portrait en pied d'Aurore Lauth-Sand avant d'arriver dans une vaste pièce aux poutres de chêne, aménagée par George Sand qui voulait voir son fils embrasser une carrière d'artiste... 

Un grand meuble aux multiples tiroirs, des tables, des étagères supportant les collections d'une vie: coquillages, herbiers, géologie, numismatique, trésors insolites, sculptures et peintures de Maurice qui fut élève de Delacroix lors des séjours du peintre à Nohant. Une haute fenêtre invite la lumière à entrer.

« Maurice me fait visiter son atelier. C'est la pièce la plus extraordinaire du monde. On y a vue de tout le pays. Des peintures, des dessins, des  esquisses sont accrochées les uns au-dessus des autres. Il n'y a pas un coin vide. Des mannequins dressés, des costumes jetés sur les sièges, un encombrement artistique font de cette pièce un étonnant musée.» Juliette Adam

Théâtre, castelet et marionnettes

Pour occuper les longues soirées de l’hiver berrichon 1846-47, George, Maurice et leurs amis inventèrent un théâtre de marionnettes.

Le premier castelet fut improvisé avec peu de moyens, mais très vite ils construisirent un théâtre plus élaboré, avec machineries, trucages et décors. 

Entre 1854 et 1872, il y eut environ cent-vingt représentations de marionnettes à Nohant.

150 marionnettes seront sculptées dans du bois de tilleul par les mains habiles de Maurice et vêtues d'habits confectionnés par sa mère : paysans, curés, gendarmes, soldats en uniformes militaires, seigneurs en costumes renaissance ou moyen âge, habits de cour Louis XV et Louis XVI brodés, soie et velours... 

On coupait parfois des mèches de cheveux parmi les spectateurs pour les coller sur les têtes des marionnettes.

Dilettante, touche à tout, Maurice Sand a fait de la marionnette un art majeur dans lequel il se surpasse. La marionnette fera de lui un authentique artiste. Regroupées et exposées dans une salle au-dessus de l'accueil, les marionnettes «objets d’art dans les mains du mécanicien, du sculpteur, du peintre et du costumiersont offertes aux yeux des visiteurs admiratifs.

Dans un article de 1876, George Sand expose avec chaleur le travail de son fils le marionnettiste Maurice. «un objet d’art dans les mains du mécanicien, du sculpteur, du peintre et du costumier ».

Puis un théâtre fut improvisé dans une pièce servant de garde-robe et billard. Moyens du bord et imagination, oripeaux sortis des malles du grenier, improvisation et scénarios écrits par Maurice et sa mère, familiers et amis de passage en lieu et place d’acteurs, comédiens professionnels... Chacun choisit le rôle qu'il préfère. Maurice fabrique les décors, fignole les éclairages...

Les représentations du théâtre de marionnettes ne devinrent régulières, et en alternance avec celles du grand théâtre, qu’à partir de 1854. Les saisons théâtrales commençaient fin août et se terminaient vers novembre. Des invitations étaient envoyées pour annoncer les représentations.

Le théâtre de Nohant fonctionna régulièrement jusqu’en septembre 1863. George Sand a écrit trente et une pièces de théâtre, dont vingt-deux furent présentées à Nohant. Le décor actuellement en place est celui de la dernière pièce jouée. 

Internet:
Maison George Sand


Texte et photos : Françoyse Krier


 

Pourquoi Escapada ? | Suisse | France | Europe | Idées | Actu | Adresses | WK & VAC | Annonces





Partager ce site