Escapada.ch




Le web magazine des loisirs et des voyages


Moulins souterrains du Col des Roches: 400 ans d’histoire industrielle

Des moulins centenaires enfouis à une profondeur de 23m ? C'est sûr: vous ne les verrez qu'au Col-des-Roches au Locle ! Témoins de l'ingéniosité des hommes pour produire de l'énergie, ils s'inscrivent également dans l'histoire hydraulique particulière aux montagnes neuchâteloises.


© Ricardo Volpe
© Ricardo Volpe
C'est en effet à la fin de la période crétacée - comptez 130 millions d'années - que se forma la Vallée du Locle suite au plissement du Jura. Le Bied, cours d'eau qui s'écoulait jusque là à ciel ouvert, n'eut alors plus d'autre possibilité que de s'engouffrer au coeur de la terre et de creuser une grotte. Le « Cul-des-Roches » - rebaptisé au 19ème siècle « Col des Roches » sur l'initiative de quelques esprits pudiques - se transforma en emposieu, soit un puits naturel unissant les eaux de surface aux eaux souterraines.

Le décor était donc planté pour l'extraordinaire histoire industrielle qui débuta véritablement en 1660. C'est pour tirer profit de la « perte », soit l'endroit où le cours d'eau disparaissait sous terre, que Jonas Sandoz, issu d'une famille aisée de meuniers, se mit à creuser une grotte pour y construire une usine souterraine. Il bâtit ainsi cinq roues hydrauliques destinées à moudre du grain ou à préparer le lin pour la dentelle. Cette invraisemblable aventure eut toutefois raison de la fortune de l'entrepreneur meunier bientôt obligé de vendre les moulins à ses créanciers. Après de nombreux changements de propriétaires, l'installation finit par être rachetée par la commune du Locle en 1884 qui voulut ainsi avoir la maîtrise des eaux du Bied.

« Promu » abattoir pour les bêtes malades qui ne passaient pas la frontière, le site ne tarda pas à devenir une vaste poubelle où venaient encore se déverser les égouts du Locle. Un siècle plus tard, soit en 1973 exactement, quelques Loclois organisés en Confrérie des meuniers se mirent en tête de sauver le site. 37'000 heures de travail plus tard pour presque autant de brouettes de déchets déblayés, le site s'ouvrit au public en 1987. Depuis lors une grotte et un musée racontent l'incroyable épopée de ces moulins qui, murmure-t-on, pourraient bien un jour à nouveau fonctionner....

Contact et informations: www.lesmoulins.ch

Texte © CCA

Neuchâtel & environs | La Chaux-de-Fonds & environs | Le Locle & environs | Val-de-Travers





Partager ce site