Escapada.ch




Le web magazine des loisirs et des voyages


Nohant, lieu mythique et romantique

Dans le parc situé derrière la maison dans laquelle a vécu George Sand, les deux cèdres plantés lors de la naissance de ses enfants, Maurice et Solange, en imposent.


Nohant, lieu mythique et romantique
A la mort de sa grand-mère, la jeune femme héritait d’un important domaine à gérer, soit 250 hectares de terres cultivées. Le parc et le jardin attenant offrent une perspective d’agréables promenades : bassin, verger, potager, massifs de roses, tapis de cyclamens mauves sous le petit bois près du pavillon de Flaubert, seul à habiter hors de la maison lorsqu’il venait à Nohant. Madame George aimait faire le tour du jardin et visiter ses plantes...

La « bonne dame de Nohant » comme l’appelait alors les paysans des régions d’alentour, et les siens reposent dans le calme d’un enclos particulier entre le domaine et le cimetière. 

L’église et les environs

Sur la place, devant le château, des arbres, une auberge, des maisons basses, typiques de la région, et la jolie petite église Ste Anne, aux tuiles plates en terre cuite.

Plus de 200 personnes assistèrent aux funérailles de George Sand. Dans son éloge funèbre, lue par l’ami Paul Meurice, Victor Hugo aura ces mots : « Je pleure une morte, et je salue une immortelle ».

Aux alentours, des panneaux aux noms évocateurs – Sentier des maîtres sonneurs, Allée Victor Hugo, Allée Eugène Delacroix, Allée Chopin avec le buste du musicien ... –  bordent de petits sentiers verdoyants destinés aux randonneurs.


Plus loin, l’église St-Martin de Vic, village réuni en 1822 à Nohant, doit à George Sand d'avoir été sauvée.

En 1849, de remarquables fresques du XIIème siècle furent découvertes, par hasard, sous le badigeon de chaux des murs de cette église alors fort délabrée.

Cinq couches d'enduits dissimulaient les fresques. Maurice, fils de George Sand, en fera un relevé sommaire. Aidée par son ami Prosper Mérimée, la châtelaine de Nohant obtint le classement de l'église et des crédits pour la restaurer.

Le magnifique décor peint qui s'étend sur le chœur et l'abside de l'église et mêle des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament, contribue à la célébrité de l'église et du lieu. 

Le Nohant Festival Chopin

C’est auprès de George Sand, dans ce minuscule village du Berry qu’est Nohant, que Frédéric Chopin a composé « les deux tiers de son œuvre », selon Yves Henry, pianiste de renom.

Un héritage que le festival de Nohant fait revivre chaque année en y associant d’autres grands noms de la musique et de la littérature de l’époque romantique. Yves Henry a succédé en 2011 au célèbre chroniqueur musical Alain Duault à la présidence de l'association Musique au Pays de George Sand.

Le Nohant Festival Chopin réunit chaque année en juin et juillet, parmi les festivals de piano les plus pointus et les plus courus au niveau international.

Le Panthéon pour George Sand ?

Un rapport remis au président de la République suggère de faire entrer une femme ou plus au Panthéon où elles sont au nombre de deux pour soixante-dix hommes. Des «femmes du XXe siècle» qui se sont illustrées par leur «courage» et leur «engagement républicain».

Le nom de George Sand a été cité. Celle qui aurait mérité des obsèques nationales, pas seulement pour son œuvre littéraire, mais comme première femme à revendiquer et à vivre de son travail, défendit ardemment la République.

En 1848, George Sand rédigera une importante partie des bulletins de la République, aux côtés de Michel de Bourges, avocat de la classe ouvrière. Réponse d'ici la fin de l'année...

Internet:
Maison George Sand
Festival Nohant

Texte et photos : Françoyse Krier


 

Ardèche | Loire | Drôme | Franche-Comté | Côte d'Azur | Bourgogne | Auvergne | Midi-Pyrénées | Alsace | Lorraine | Savoie Mont-Blanc | Champagne-Ardenne | Berry | Paris | Ain | Rhône | Isère





Partager ce site