Escapada.ch




Le web magazine des loisirs et des voyages


Parc des oiseaux à Villars-les-Dombes : un lieu exceptionnel


A découvrir dans le plus grand parc ornithologique de France, dans la Dombes, au pays des mille étangs, plus de 3'000 oiseaux représentant 300 espèces différentes. Entre recréation des biotopes naturelles et interactivité avec les visiteurs, invitation à vivre une belle expérience.

Parc des oiseaux à Villars-les-Dombes : un lieu exceptionnel
Première rencontre, sitôt franchie l’entrée du parc des oiseaux:  le Flamant de Cuba, une sous-espèce de Flamant rose à la couleur très soutenue due aux crustacés dont il se nourrit. Il évolue dans un écosystème qui reconstitue celui de son environnement naturel.


La recréation des milieux naturels est d’ailleurs ce qui caractérise le parc des oiseaux. Les cinq continents sont représentés à travers 20 espaces représentatifs chacun d’un groupe d’espèces associés à un type de milieu ou à une zone géographique.

Les volières du Pantanal, du Bush Australien ou de la Vallée des Rapaces sont de vastes volumes clos à l’intérieur desquels le visiteur évolue au milieu des oiseaux.

Le site de la Crique des Manchots permet également un contact direct avec ces oiseaux attachants qui ont pour particularité de ne pas voler.

Dernières créations en date : la Forêt des Toucans et le grand complexe de la Plaine Africaine qui seront amenés à se développer encore au fil du temps.

Les visiteurs sont invités à assister au nourrissage des oiseaux ou à se glisser dans la cage des loris, un gobelet de nectar à la main, pour nourrir ces petits perroquets très colorés qui vivent dans les prairies boisées, les mangroves et les forêts tropicales australiennes.

Si les plus timides dégustent le nectar que leur offrent les visiteurs en les observant du coin de l’œil, les plus intrépides n’hésitent pas à remonter sur leurs bras quand ils ne vont pas se jucher sur leur tête.
 

Interactivité avec le visiteur

Cette approche d’interactivité avec le visiteur se retrouve un peu partout dans le parc. Un spectacle proposé une ou deux fois par jour, selon l’affluence et la saison, met en scène six espèces d’oiseaux à travers autant de tableaux différents.

Parc des oiseaux à Villars-les-Dombes : un lieu exceptionnel
Au cœur d’un amphithéâtre qui fait face à un grand étang, rapaces, perroquets et grues évoluent au-dessus des spectateurs en les frôlant pour se poser à quelques centimètres de leur tête.

Ils jouent avec de fausses carcasses de serpents et effectuent des chorégraphies en groupe. Un travail d’artiste par « imprégnation », élaboré avec les soigneurs qui les suivent dès leur naissance, et des récompenses sous forme de nourriture.

Outre le spectacle des oiseaux, l’amphithéâtre accueille, le temps de quelques soirées au début juillet, les « Musicales », où se sont notamment produits Véronique Sanson, Hugues Auficheray ou encore Têtes raides.

Un espace de sensibilisation

Le parc des oiseaux, qui a ouvert ses portes en 1970, ne doit pas sa création au hasard.

Implanté au cœur de la Dombes, troisième zone humide d’eau douce de France et étape essentielle sur les grandes voies de migration, il a été créé six ans après la création de la Réserve attenante qui, sur une superficie de 340 hectares, accueille des milliers d’oiseaux sauvages : cigogne noire, canard colvert ou chipeau, sarcelle d’hiver, fulligule milouin, cendrée ou ibis falcinelle.

Au-delà de l’aspect ludique, le Parc des Oiseaux s’est donné pour mission de sensibiliser le public à la nécessité de protéger les espèces et les biotopes menacés dans la nature. Pour cela, il s’est engagé aux côtés de grandes institutions nationales et européennes, telles que l’Association Européenne des Zoos et Aquariums (EAZA) qui travaille sur le maintien de la diversité génétique des populations captives.
 

Ces engagements, partagés aujourd’hui par la plupart des parcs en Europe, permettent d’assurer des échanges d’oiseaux et de connaissances, de compétences et d’expériences.

Une soixantaines d’espèces inscrites au Livre rouge des espèces menacées établi par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN) sont présentes dans le Parc.


Texte et photos © Christine Ansermet

Internet: Parc des oiseaux



 

Dombes et Saône





Partager ce site